Officiante Laïque: la joie et l’évidence.

Portrait

Je prends le temps de vous parler un peu de mon parcours. Mais, ce portrait sera bref. Pourquoi ?

D’un part car je sais que votre temps est précieux . Entre la recherche de prestataires, de votre salle de réception, robe de mariage (etc.), vous aimez aller droit au but. Me trompe-je ?

D’autre part, car c’est votre histoire qui prime. Je prendrai plaisir à vous écouter me parler de vous. 

Pourquoi suis-je officiante laïque ?

Dans cet article, je vous ouvre les coulisses de mon parcours, jusqu’à la création de Ma Belle Cérémonie.

Tout a commencé en 2016, lors de notre mariage laïc. Je me souviens de préparatifs, et du sentiment d’être à ma juste place. Aussi, malgré de gros imprévus, notre cérémonie laïque fut un véritable “moment suspendu”. Cette célébration était en parfaite harmonie avec notre personnalité. Quelle belle révélation ! 

J’ai rapidement eu le souhait de concevoir des cérémonies laïques pour d’autres couples. En d’autres termes, ma transition a débuté le jour de ma cérémonie de mariage laïc. Oui, avouons que cela fait beaucoup pour une seule et même journée🤦‍♀️! Dès lors, la jolie graine a poussé, sereinement. J’ai écris, puis célébré mes premières cérémonies pour des proches, puis pour des futurs mariés qui avaient assisté à ces cérémonies. Alors, je me suis formée “officiellement” et professionnalisée. Je suis patiente et je crois que les choses s’alignent lorsqu’elles le doivent.

Mon époux et moi-même, le jour de notre cérémonie de mariage laïc. Septembre 2016 Domaine de la Ruade.

 

Et si nous avions plusieurs vies ?(Cette question ne s’adresse pas à votre chat.)

J’ai travaillé plus de 12 ans dans la production événementielle. Mes missions m’épanouissaient pleinement. L’organisation, toujours, mais appliquée aux grands projets culturels et à la coordination d’équipes ! Puis, les choses sont devenues moins naturelles. La perte de sens, nous l’avons tous expérimentée. Elle est normale, souvent transitoire. 

Pour ma part, elle persistait. En effet, je gagnais en responsabilité, mais perdais en humanité et en honnêteté. Alors, mon employeur et moi nous sommes fait un tendre baiser d’adieu (j’ai le travers de voir toutes les choses de manière romantique).

Après cela, j’ai débuté une longue réflexion sur moi-même, plutôt que de perdre cette belle énergie à transformer toute mon entreprise (cela vaut pour de nombreuses difficultés de la vie) !

La force du renouveau

Sentir que le cycle précédent s’achève, cela peut-être douloureux. Au bout du compte, cette transition m’a apporté une grande sérénité (et de nombreuses plaquettes de chocolats, mais je propose d’éluder ce point). Après une longue période de réflexion, je largue les amarres et m’offre quelques mois de respiration.

J’ai la chance d’être naturellement ancrée dans le présent. Alors, mon énergie retrouvée, je peaufine mon savoir-faire à l’École du Mariage ASSOCEM (Paris), puis au Redactographe (Bordeaux). De ce fait, Ma Belle Cérémonie est née dans le calme et la conviction (et quelques apéros avec des amies en or).

 

Au contact de la Vie

Les rencontres sont pour moi une énorme source d’inspiration. Plus jeune, je percevais cette empathie comme un fardeau. Plus tard, elle m’a ouvert des portes incroyables, faites d’amitiés et d’échanges riches.

Aujourd’hui, elle m’accompagne dans mes choix personnels et professionnels, de même que le ferait une amie proche. Mon rôle de guide trouve ses racines dans un amour inconditionnel pour l’Autre, la compréhension et le pardon.

Révéler par l’écrit

Un livre à la main” : voici comment mes proches pourraient me décrire  ! (c’est toujours mieux qu’un martinet). En effet, ce monde intérieur m’est vital. Rédactrice indépendante et Blogueuse littéraire, je lis et écris quotidiennement pour mes clients. C’est probablement cette solide culture des mots me construit chaque jour.

Lorsque je rédige vos textes, je suis inatteignable. Car cette bulle est l’une de mes plus précieux refuges. Écrire pour vous est un plaisir presque coupable, tant il me correspond.

C’est si simple ! (vraiment ?)

Je crois que la liberté n’exclut pas l’engagement. De plus, je suis certaine que l’honnêteté et l’indulgence sont la clé de la longévité. Que la longévité n’est pas la clé du bonheur. Entre carpe diem et respect de chacun, le couple nous offre à réfléchir. Pas de panique, finalement c’est loin d’être compliqué.

En conclusion, devenir Officiante Laïque, c’est être révélatrice d’histoires de vies. Il s’agit de lier toutes les confessions des mariés à une cérémonie laïque personnelle. Voici mon cœur de métier. Assez parlé de moi 😊 car c’est surtout de vous dont il sera question. Parlons de vous dans ma philosophie